Blog

Un poème de Paul Celan

Il y avait un air de figue sur ta lèvre, il y avait Jérusalem autour de nous, il avait l’odeur de pin blond sur le bateau danois, auquel allait notre gratitude, il y avait moi en toi. Paul Celan, Enclos du temps

 » Lontani canti sacri di dove sono nato » de Matiah Eckhard : extraits

Poèmes traduits en italien par les élèves du Lycée d’Alzon de Nîmes. Ont participé à la traduction : Comasia Aquaro, Mariline Pascaux, Angela Biancofiore. Poesie tradotte dal francese dagli studenti del Liceo “D’Alzon” di Nîmes Hanno contruibuito alla traduzione: Comasia Aquaro, Mariline Pascaud, Angela Biancofiore.   Il puro suono del mondo (extraits) di Angela Biancofiore Come piccole gocce di luce sulla pagina, […]

Poème du 24 avril 2016

nuit si grave ment sur le mystère de l’aube noyée dans l’aile de l’hirondelle d’argile si fragile et tranchante à la hanche l’ange moissonne l’incendie de cire et du silence vers toi errant comme la langue à la bouche des jours  ne remet à plus tard l’amour pur de la nuit Michel Eckhard Elial

Poème du 15 Nissan

des eaux est né le ciel plus loin dans l’étroitesse et l’amertume des mers et du pain nous avons partagé le souffle du chemin et porté la terre dans nos reins vers la promesse Michel Eckhard Elial

Soleils : poème de Michel Eckhard Elial, avril 2015

  Avant qu’il ne s’arrache à la terre l’homme ne tenait qu’à un fil de buée de lumière avant qu’elle ne s’arrache à lui c’était la torpeur d’une langue invisible d’une lèvre sans soif des arbres ils poussent les racines plus loin derrière les yeux parler l’un vers l’autre à travers nos chemins de souffle […]

Erri de Luca :  » Prière aux migrants morts dans le naufrage « 

Ce poème a été composé en avril 2015. Notre mer, toi qui n’es pas aux cieux Et qui embrasses les rives de l’île Et du monde, avec ton sel, Que soit béni le fond de ton océan Tu accueilles les navires bondés Sans route sur tes ondes Les marins pêcheurs sortis dans la nuit Leurs […]

Poème de Yehuda Amichaï

Déchirer nos mots en coupures: ne pourrai vivre sans toi. Les planter un par un dans le coeur: je ne pourrai jamais vivre sans toi. Sans  vivre.   Traduction Michel Eckhard Elial