Blog

  • By shemesh
  • Posted 25 avril 2016
  • 0 likes

Poème du 24 avril 2016

nuit si grave ment sur le mystère de l’aube noyée dans l’aile de l’hirondelle d’argile si fragile et tranchante à la hanche l’ange moissonne l’incendie de cire et du silence vers toi errant comme la langue à la bouche des jours  ne remet à plus tard l’amour pur de la nuit Michel Eckhard Elial
0
  • By shemesh
  • Posted 25 avril 2016
  • 0 likes

Poème du 15 Nissan

des eaux est né le ciel plus loin dans l’étroitesse et l’amertume des mers et du pain nous avons partagé le souffle du chemin et porté la terre dans nos reins vers la promesse Michel Eckhard Elial
0
  • By shemesh
  • Posted 24 avril 2016
  • 0 likes

Soleils : poème de Michel Eckhard Elial, avril 2015

  Avant qu’il ne s’arrache à la terre l’homme ne tenait qu’à un fil de buée de lumière avant qu’elle ne s’arrache à lui c’était la torpeur d’une langue invisible d’une lèvre sans soif des arbres ils poussent les racines plus loin derrière les yeux parler l’un vers l’autre à travers nos chemins de souffle […]
0
  • By shemesh
  • Posted 23 avril 2016
  • 0 likes

Erri de Luca :  » Prière aux migrants morts dans le naufrage « 

Ce poème a été composé en avril 2015. Notre mer, toi qui n’es pas aux cieux Et qui embrasses les rives de l’île Et du monde, avec ton sel, Que soit béni le fond de ton océan Tu accueilles les navires bondés Sans route sur tes ondes Les marins pêcheurs sortis dans la nuit Leurs […]
0
  • By shemesh
  • Posted 19 avril 2016
  • 0 likes

Poème de Yehuda Amichaï

Déchirer nos mots en coupures: ne pourrai vivre sans toi. Les planter un par un dans le coeur: je ne pourrai jamais vivre sans toi. Sans  vivre.   Traduction Michel Eckhard Elial  
0
  • By shemesh
  • Posted 18 avril 2016
  • 0 likes

Un poème de Yehuda Amichaï

Où serons-nous quand ces fleurs deviendront fruits dans le proche entre deux, où la fleur n’est déjà plus une fleur et le fruit pas encore un fruit. Quel merveilleux entre deux nous formions l’un pour l’autre. Entre nos corps, entre nos yeux, entre l’éveil et le sommeil. Entre chien et loup, ni jour ni nuit. […]
0
  • By shemesh
  • Posted 18 avril 2016
  • In dialogue, identité
  • 0 likes

D’un dialogue des identités – Editorial de la revue Levant n° 5

Force est de constater que la Méditerranée, sinon le métissage Orient-Occident, est dans l’air du temps. Mais que cache cette embellie : un parfum d’Orient rappelant dans une conjoncture curieusement ressemblante, l’Orientalisme du siècle dernier ? Certes, il s’agit à présent moins d’exporter un Occident que le discontinu actuel, la perte de transcendance rend extrêmement fragile et […]
0