Deux poèmes d’Israel Eliraz