Michel Eckhard Elial : poème du 17/03/2018