Michel Eckhard Elial : poème du 2 mars