Un poème de Michel Eckhard Elial – 9 avril 2015