un poème de Michel Eckhard Elial