Blog

  • 12 janvier 2018
  • /
  • Michel Eckhard Elial, Tamir Greenberg, traduction

Un poème de Tamir Greenberg

Tu n'es pas là, mais ta voix résonne dans la maison, absent, mais tes vêtements sont dans l'armoire